Top Ten Tuesday #14

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog Frogzine.

Cette semaine, je vous propose de découvrir Les 10 livres à lire pour découvrir le monde.


Geisha de Arthur Golden

« À neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.
Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui fera d’elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.
Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraîne au cœur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère. »
 
◘ Une découverte intéressante du Japon du début du 20ème siècle.


Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.»

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.
 
◘ Lire mon avis ici


Poupées de Chine de Lisa See

« A San Francisco, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, trois jeunes américaines d’origine chinoise se rencontrent en auditionnant pour un cabaret chic de la ville. De caractères et de familles très différentes, Grace, Helen et Ruby tentent de réaliser leurs rêves. Mais l’attaque de Pearl Harbor, exacerbant la paranoïa et la méfiance des Américains, va leur compliquer la tâche. »
 
◘ Une dimension trop peu connue de l’Amérique pendant la seconde guerre mondiale.


Le palanquin des larmes de Ching Lie Chow

 » Je suis née dans la Chine de la misère et des larmes. Petite fille, j’ai souffert et pleuré de bonne heure. J’étais jolie : ce n’est pas un mérite, ce fut une malédiction. Laide et difforme, je n’aurais sans doute pas été mariée de force à l’âge de treize ans « . Choisie pour son exceptionnelle beauté, Chow Ching Lie est contrainte d’épouser l’héritier d’une des plus grosses fortunes de Shanghaï. Elle incarne ainsi, sous le règne de Mao Tsé-Toung, le drame de la femme chinoise et de son asservissement séculaire.
D’un bouleversement à l’autre, Chow Ching Lie est donc soumise à rude épreuve. Heureusement, son don pour la musique la sauve. Envers et contre tout, elle poursuit ses cours de piano et entre au Conservatoire. Artiste et virtuose, elle voit alors s’ouvrir à elle une carrière internationale.
 
◘ Une plongée dans la vie de femmes dans la Chine du milieu du 20ème siècle.


La perle et la coquille de Nadia Hashimi

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses soeurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d’une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.
 
◘ Un roman édifiant sur la place de la femme en Afghanistan.


Ma vie de Geisha de Mineko Iwasaki et Rande Brown

« Mon nom est Mineko. Ce n’est pas le nom que mon père m’ a donné à ma naissance. C’est celui qu’ont choisi les femmes chargées de faire de moi une geisha, dans le respect de la tradition millénaire. Je veux raconter ici le monde des fleurs et des saules, celui du quartier de Gion. Chaque geisha est telle une fleur par sa beauté particulière et tel un saule, arbre gracieux, souple et résistant. On a dit de moi que j’étais la plus grande geisha de ma génération ; en tout cas j’ai frayé avec les puissants et les nobles. Et pourtant, ce destin était trop contraignant à mes yeux. Je veux vous raconter ce qu’est la vraie vie d’une geisha, soumise aux exigences les plus folles et récompensée par la gloire. Je veux briser un silence vieux de trois cents ans. »
Un témoignage exclusif, des révélations à couper le souffle, Mineko Iwasaki nous livre ici un témoignage surprenant sur un art de vivre aussi fascinant que cruel.
 
◘ Une autre vue sur les geishas du Japon.


Pour que tu sois mienne de Sara Farizan

Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels : Sahar et Nasrin seraient battues ou même mises à mort si leur secret était révélé.
Quand les parents de Nasrin décident de la marier, Sahar s’effondre. Son amie tente de lui démontrer que leur relation peut continuer dans le secret, mais Sahar ne peut s’y résoudre. La société ne l’autorise pas à partager la vie d’une femme. Et son cœur ne lui permet pas de partager l’amour de sa vie avec un homme. Cependant, les paradoxes d’un pays malade de sa religion fait que les mollahs lui permettent en revanche de vivre avec une femme, à la condition de devenir un homme.
Si Sahar n’est pas la première héroïne de roman confrontée à la question « Jusqu’où suis-je prête à aller par amour ? », elle est l’une des rares à se débattre avec la réponse : « J’irais jusqu’à changer de corps ».
 
◘ Une plongée dans la société iranienne et une ode au droit à la différence.


Croisières et caravanes de Ella Maillard

Dans ses autres livres, Ella Maillart (1903-1997) nous narrait des aventures précises et circonscrites dans le temps. Avec Croisières et caravanes, paru en 1951, c’est à travers un demi-siècle d’existence qu’elle nous promène, depuis sa jeunesse insouciante et rebelle en Suisse jusqu’à son long séjour en Inde qui la transforma si profondément.
Pour la première fois, elle se laisse aller à raconter sa vie et ce qui la fit courir ainsi vers « l’inconnu lointain ».
 
◘ J’ai lu ce livre il y a longtemps, mais j’y ai ressenti une grande évasion, et fait la rencontre d’une baroudeuse du début 20ème.

Histoire du monde aux Editions Larousse

◘ Parce qu’on ne peut pas comprendre le monde sans en connaître son histoire. J’adore cette collection richement documentée et restant simple d’accès. Les articles sont classés chronologiquement et par pôle géo-culturel. A découvrir pour les amateurs d’histoire ; cela vaut leur prix un peu onéreux (env. 50 € le tome).


Collection « la Bibliothèque du voyageur » de Gallimard

◘ J’aime beaucoup cette collection de guide de voyage en couleurs, qui possède une première partie sur la culture (Histoire, faune, flore, etc.) du pays concerné. Suivent des parties plus classiques sur les choses à voir ou à faire, mais invitant toujours à l’évasion.

p
A propos Edorra 124 Articles
J'ai grandi entourée de livres, films et séries TV. J'adore découvrir de nouveaux univers, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires. J'aime aussi en créer par l'écrit. J'ai un grand faible pour les sagas, qu'elles soient fantasy, fantastiques, SF ou historiques.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*