Godless – saison 1


Titre : Godless
Saison : 1
Genre : Drame, Western
Créateur : Scott Frank
Casting : Jeff Daniels, Thomas Brodie-Sangster, Scoot McNairy, Michelle Dockery…

Résumé : Sur les traces de Roy Goode, Frank Griffin et sa bande terrorisent le Far West. La traque les mène à La Belle, une petite ville paisible habitée par des femmes.

Mon avis


 
Je n’avais pas entendu parler de cette série avant de voir le trailer ci-dessus. L’aspect badass et ville far-west menée par les femmes m’a séduite et j’ai sans attendre lancé le pilote dès qu’il a été disponible.
 
Le pilote
Malheureusement, même si le pilote se révèle bon, j’ai vite compris que l’aspect que j’avais apprécié dans la bande-annonce ne serait pas au centre de la série. L’épisode pose les bases de l’intrigue et pose les personnages de manière assez classique mais efficace. On entre tout de suite dans le bain d’une certaine violence inhérente au genre. Bah oui, le Far West, c’est rarement le pays des Bisounours. La réalisation, le jeu des acteurs et l’esthétisme offrent une belle oeuvre, mais ne m’ont pas captivé au point que j’enchaîne les épisodes directement après ma vision du pilote.
 

L’intrigue
J’ai repris mon visionnage quelques semaines après. Je voulais savoir si l’aspect girl power que j’attendais serait au rendez-vous par la suite. La réponse ? Pas autant que j’aurais aimé, même si les femmes ont tout de même des rôles forts, différents des rôles dans lesquelles elles sont cantonnées dans ce genre. L’intrigue principale est celle présente dans le résumé que vous pouvez lire plus haut. Roy Goode est un des anciens brigands de la bande de Franck Griffin. L’histoire suit en parallèle Roy qui se cache à La Belle, ce qui donne l’occasion de découvrir la ville et ses personnages, et Franck et sa bande et les exactions qu’ils mènent lors de leur traque. C’est une intrigue basique et l’originalité vient essentiellement du traitement des personnages.
 

Les personnages
Il y a une sacrée galerie de personnages dans cette série. Tout d’abord Roy Goode et Franck Griffin. Roy est un orphelin qui a été recueilli par Franck Griffin quand il avait une dizaine d’années. Mais après l’avoir trahi et volé, il s’est enfui et réfugié à La Belle, dans la ferme d’Alice Fletcher, vivant seule avec son fils et sa belle-mère indienne. Alice est une femme forte qui vit loin de la ville et qui est montrée par le reste de la ville comme la cause de tous leurs malheurs.
Dans le reste de la ville, on trouve également le shérif, excellent tireur mais qui perd la vue, sa sœur qui depuis qu’elle est veuve se découvre une liberté qu’elle savoure, l’ancienne prostituée devenue institutrice, une allemande loufoque qui se balade nue, et bien d’autres personnages originaux qui donne une réelle identité à cette ville de La Belle.
J’ai eu un coup de cœur pour le charmant Roy Goode. Franck Griffin m’a fait plusieurs fois frissonner et mis mal à l’aise. J’ai également beaucoup aimé Marie-Agnès, la sœur du shérif qui ne s’en laisse pas compter.
Une chose est sûre, les personnages de La Belle ne vous laisseront pas indifférents.
 
L’univers
On retrouve ici un Far West brut dans sa réalité et sa violence. L’esthétisme et les couleurs lumineuses rajoutent à cette impression.
La ville de La Belle et sa mine sont au centre de l’histoire et ces lieux sont bien représentés, que ce soit la ferme d’Alice, le bureau du shériff. Elle apparaît comme un espace relativement civilisé, contrairement à l’extérieur, où l’aspect sauvage est mis en avant, que ce soit par les scènes de chasses ou les exactions de la bande de Griffin.
 
Pour conclure, j’ai bien aimé cette série, et pourtant je ne suis pas une fan du genre. Cela dit, je reste un peu déçue, car j’espérais que l’aspect « Girl power » serait encore plus mis en avant.
Il n’y a pas de saison 2 annoncée pour l’instant, et je ne sais pas s’il y en aura une. La fin de la saison 1 finit l’intrigue et nous laisse juste une petite ouverture pour une éventuelle suite. Mais pour ma part, je ne suis pas certaine que la piste évoquée m’intéresse. Wait and see, comme on dit !
A propos Edorra 122 Articles
J'ai grandi entourée de livres, films et séries TV. J'adore découvrir de nouveaux univers, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires. J'aime aussi en créer par l'écrit. J'ai un grand faible pour les sagas, qu'elles soient fantasy, fantastiques, SF ou historiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*