Les enchantements d’Ambremer


Titre : Les enchantements d’Ambremer

Saga : Le Paris des merveilles, tome 1

Auteur : Pierre Pevel

Editeur : Bragelonne

Genre : Fantasy

Résumé : Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

…oooOOOooo…

Je l’avoue, ce qui m’a premièrement attiré vers ce livre c’est sa couverture. J’adore le style art deco et je n’ai pas pu résister à cette superbe illustration. Puis, le résumé m’a tenté à son tour et j’ai cédé. Je ne le regrette pas une seule seconde. Ce roman est un vrai bijou !

Le style est fluide, visuel. Il coule de sources et je me suis facilement laissée emporter par les mots. Le vocabulaire est varié, élégant sans être trop pointu. C’est tout à fait ce que j’aime.

Parlons de l’univers. Pierre Pevel a créé un Paris magique, car il est situé à la frontière du monde féerique. Y’a même un train pour s’y rendre ; j’adore ce genre de petits détails ! La magie est présente sans pour autant étouffer le monde réel. Je dirai au contraire qu’elle le sublime. Et puis, rien que pour les chats ailés et savants, l’histoire vaut le coup d’œil.

On en arrive aux personnages. Ils sont tous très attachants. Le mage Griffont mène l’enquête de main de maître et son côté ours bourru le rend plus humain et casse un peu son côté distingué. J’ai adoré sa comparse Isabel de St-Gil et ses serviteurs. Elle agit, parfois avant de réfléchir ce qui ajoute du piment à l’intrigue. Sans parler du chat Azincourt, qui est juste phénoménal de classitude.

Pour finir, je ne regrette pas d’avoir jeté mon dévolu sur cette saga. Ce premier tome est riche en magie, en élégance et en intrigue. Je vous invite grandement à le découvrir !

A propos Edorra 83 Articles
J'ai grandi entourée de livres, films et séries TV. J'adore découvrir de nouveaux univers, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires. J'aime aussi en créer par l'écrit. J'ai un grand faible pour les sagas, qu'elles soient fantasy, fantastiques, SF ou historiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*