La main du démon

Titre : La main du démon

Saga : Kara Gillian, tome 5

Auteur : Diana Rowland

Editeur : Milady

Genre : Bit-lit

Résumé : Kara Gillian, flic et invocatrice, est, à présent, prisonnière dans le royaume des démons. Expert dans l’art de la traîtrise, le seigneur démon qui la retient captive compte bien empêcher Rhyzkahl – le seigneur à qui elle est liée par serment – de la sauver. Kara cherche alors à découvrir la vérité sur elle-même ainsi que sur Rhyzkahl et Ryan, son collègue du FBI. Elle va devoir faire appel à toute sa détermination et à son expérience pour démêler le vrai du faux, ou le supplice qu’elle subit risque de se prolonger à jamais…

AAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRGGGGGGHHHHHHHH ! C’est à peu près le cri que vous allez pousser le long de cette lecture. Si vous êtes normal(e) vous allez avoir le cœur brisé. Comme moi. Comme Kara.

Ce tome se déroule dans l’univers des démons et il foisonne de détails intéressants. On en apprend plus sur leurs pouvoirs, leur société, les invocations, etc. Toutes ces informations sont apportées avec brio par Diana Rowland. Jamais le texte ne s’en trouve alourdi.

Quant au développement des personnages, ce tome est également extrêmement riche à ce niveau-là. Tous les personnages gagnent en profondeur grâce/à cause des épreuves qu’ils vont subir. J’ai vraiment tremblé avec eux. J’étais à fond dedans.
Sans compter un revirement de situation qui bouscule tous les acquis. J’ai été sous le choc. Je le suis toujours, même si je sais que c’est une direction géniale pour l’intrigue.

Je ne m’attarderai pas davantage car je ne veux pas vous gâcher la lecture de ce tome qui est à mon sens le meilleur de la saga. Si vous avez aimé les tomes précédents, vous devriez adorer celui-là.

A propos Edorra 83 Articles
J'ai grandi entourée de livres, films et séries TV. J'adore découvrir de nouveaux univers, de nouveaux personnages et de nouvelles histoires. J'aime aussi en créer par l'écrit. J'ai un grand faible pour les sagas, qu'elles soient fantasy, fantastiques, SF ou historiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*